06 avril 2010

Comment mettre sa vie en scène?

Dans une autre vie, j'ai du être comédienne, ou scénographe, car je le confesse: j'aime les mises en scène.

J'aime imaginer les situations. Faire en sorte qu'elles soient le plus glamour et le plus théâtrales possible. Ajouter des accessoires, des rebondissements, des petits détails... Bref, je scénarise mon existence comme si c'était un épisode de Plus Belle la vie (en plus intelligent et en mieux joué, évidemment).

Le fait est qu'en matière de mise en scène, je suis tombée sur THE BOSS INCONTESTE, j'ai nommé... Jean De! J'ignore si c'est une déformation professionnelle ou juste un goût naturel pour la sophistication, mais Jean De cartonne quand il s'agit d'élaborer des scénarii de fou, avec pléthore d'effets spéciaux et des centaines de figurants. Et puis Jean De, il aime bien la direction d'acteurs aussi.

Par exemple, pour nos retrouvailles de janvier, j'ai reçu des instructions du genre: "quand j'arrive à Métropolis, je t'envoie l'adresse et le numéro de la chambre d'hôtel dans laquelle tu me retrouveras. Apporte du vin et de quoi grignoter. Je m'occupe du reste. PS: ne mets pas de culotte."
C'était tellement bien organisé que c'en était presque frustrant. Il avait même pensé à la culotte dis donc! Du coup, comme j'avais envie d'ajouter ma touche perso et de le surprendre, j'ai été obligée de donner dans la surenchère. J'ai donc pris le métro et marché jusqu'à l'hôtel... entièrement nue sous mon manteau! (si si, au mois de janvier. Et je n'ai même pas choppé la crève!)

Le problème avec les scénarii, c'est que généralement, les choses ne se déroulent jamais comme prévu. Soit un épisode foire, soit les acteurs n'y mettent pas assez de coeur. C'est ce qui s'est produit pour nos retrouvailles de février... J'avais prévu un programme génial. Le timing s'est effectivement révélé parfait, par contre Jean De ne semblait pas hyper impliqué dans son rôle d'amoureux transi (ce qui a débouché sur une pseudo-rupture comme je les aime).

Dernière mise en scène en date: les retrouvailles improvisées du mois d'avril.
Cette fois, je ne peux qu'essayer d'imaginer comment se dérouleront les choses. Je ne connais pas les lieux, j'ignore qui sera présent et  je ne sais pas si j'aurai l'occasion de passer du temps avec Jean De. Je ne sais pas quel parti-pris scénaristique il aura choisi: "me présenter comme "L'Héroïne, de Métropolis" ou "L'Héroïne, ma petite amie", ou s'arranger pour que je ne croise personne d'essentiel (genre mère, meilleur ami, responsable hiérarchique). Je ne sais même pas s'il passera les éliminatoires. Bref, à l'heure qu'il est, il ne sert absolument à rien d'imaginer quoi que ce soit. Parce que si ça se trouve, il va se planter au premier tour et il passera le weekend à tirer la gueule... (pitié, pitié non!)

Posté par commeuneheroine2 à 14:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Comment mettre sa vie en scène?

Nouveau commentaire