01 avril 2010

Comment ne pas sombrer dans les abîmes du doute?

Journée pas gé-gé. Encore mal au ventre à cause de ma gastro mutante (oui, c'est une gastro mutante en fait, pas une histoire de colon. Un de ces quatre, il faudra que j'apprenne à faire la différence entre mon colon et mon estomac, ça peut s'avérer utile!). Un oral foiré. Des notes de partiel pas extraordinaires (surtout un 7 en droit numérique qui me reste en travers de la gorge). Bref, l'impression générale de faire de la merde (sans jeu de mot lourdingue en rapport avec ma gastro).

Gros doute. Les larmes qui montent de temps à autre. Et ça, c'est pas bon. Parce que lorsque je commence à glisser dans le doute, c'est fini, je mets des jours, des semaines, des mois à m'en sortir.  J'essaye donc de me raccrocher à toutes les victoires que j'ai accomplies récemment, histoire de me rappeler que oui, j'en suis capable!

Victoire n°1: Ca faisait 10 ans que je faisais des crises de boulimie tous les jours... A ce jour la dernière fois où je me suis faite vomir remonte à si longtemps que je ne saurais même pas donner une date.

Victoire n°2: Je ne connaissais rien aux logiciels de graphisme ni aux langages informatiques, et pourtant l'an dernier, j'ai validé mon diplôme d'infographiste-webdesigneuse.

Victoire n°3: Je pensais être incapable de déménager et de vivre sans Charming. C'est pourtant ce que je fais depuis décembre.

Victoire n°4: Je croyais être un loup solitaire invivable en communauté... On est trois dans l'appart, et ça se passe pas trop mal.

Victoire n°5:  Je suis partie à Berlin en couchsurfing.

Victoire n° 6: J'ai validé mon FCE avec mention A (oui bon certes, ça ne vaut pas mon TOEIC à 940 points, mais c'est pas si mal pour quelqu'un qui n'avait rien révisé!)

Victoire n°7: J'ai peloté une femme et baisé avec un parfait inconnu dans un club échangiste. Et ce n'était même pas un fantasme en plus!

Victoire n°8: J'ai pris le risque d'être blessée/trahie/trompée en acceptant de faire confiance à Jean De.

Bref, pour toutes ces petites, moyennes et grandes victoires sur mes peurs et mes blocages, ben moi je dis "bravo cocotte. Te bile pas trop, tu vas y arriver."

Allez, je me remets à bosser un peu avant de partir au ciné voir un film improbable sur le Marquis de Sade qui converse avec sa queue (véridique!).

Posté par commeuneheroine2 à 21:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Comment ne pas sombrer dans les abîmes du doute?

Nouveau commentaire