31 mars 2010

Comment lutter contre le rasage de barbe?

Bon, c'est officiel, je suis pourrie des intestins (Lara, décidément, je suis pas ton minimoi pour rien!): je me tape un bon gros syndrome du colon irritable, la maladie la plus glamour de l'univers (et pas tellement plus handicapante qu'une gastro sur le plan social). Un pur bonheur! Je me demande si je préférais pas mes gastrites au final...

Bad news: Jean De rase sa barbe s'il arrive en finale. Nooooooooooooooooooooooooooon! Alors oui, je sais que ça gratte et que les miettes se collent dedans, mais bon sang: ça augmente ta cote de sexitude de 400%!!!
Bon, tu ne me laisses pas le choix, je sais ce qu'il me reste à faire... Non, pas une grève de l'épilation du maillot en protestation (quoique, je pense que ce serait rudement efficace. Pour le dissuader de me faire l'amour aussi d'ailleurs!). Je vais reprendre ma technique de manipulation favorite: le conditionnement positif/négatif. En substance, ça donne un truc du genre moue boudeuse + caresse nostalgique sur la joue + "tu étais si beau avec ta barbe..." + soupir. Et ça, 4 fois par jour jusqu'à ce que barbe s'en suive.

Re bad news: mon pauvre coeur (note l'emploi du "coeur". Un de ces quatre, ça va m'échapper au téléphone, je vais me sentir très con et il va falloir l'assumer), bref, mon pauvre coeur a choppé la crève et s'endort au bureau tant il est épuisé. Mon diagnostic est sans appel: c'est le manque de sexe, ça, c'est fatal. Remarque que moi non plus, je suis pas au top de ma forme: trop crevée pour avoir une libido.

A part ça: le boulot ça craint. Et puis finalement, cette histoire avec Charming, j'ai fini par la digérer je crois. Il n'y a rien à regretter, rien à envier non plus. Ca n'a pas marché entre nous pour des tas de raison (la principal étant une incompatibilité physique qui a entraîné une incompatibilité sexuelle à laquelle nous ne pouvions strictement rien). Il est heureux, tant mieux. C'est tout ce que je dois lui souhaiter, moi qui l'ai aimé très fort. Il mènera avec sa douce une vie qui ne m'aurait probablement pas convenue. A moi d'inventer avec Jean De une vie qui me convient, qui m'éclate, qui m'épanouit, avec du sexe fou, des bons vins, des weekends en amoureux, de concerts, des discussions philosophiques, et encore du sexe. Allez, j'ai toutes les clés pour être heureuse!

Posté par commeuneheroine2 à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Comment lutter contre le rasage de barbe?

Nouveau commentaire